18 octobre 1981, il y a quarante ans : Akali exige

La réunion a condamné le gouvernement de l'État pour avoir arrêté des dirigeants étudiants sikhs sous un prétexte ou un autre. Il a exigé la libération immédiate et inconditionnelle de tous les dirigeants étudiants arrêtés.

Le chef du parti, Sant Harchand Singh Longowal, a présidé la réunion.

Le mouvement de désobéissance civile de l'Akali Dal (L) a été reporté au 30 novembre. Une décision en ce sens a été prise après une réunion de deux heures des membres du comité de travail de Dal (L), des présidents de district, des législateurs du parti et des conseillers. Le chef du parti, Sant Harchand Singh Longowal, a présidé la réunion.

Informant les journalistes après la réunion, Longowal a déclaré que le mouvement avait été reporté pour laisser suffisamment de temps au Premier ministre Indira Gandhi pour examiner les demandes du parti. La réunion a condamné le gouvernement de l'État pour avoir arrêté des dirigeants étudiants sikhs sous un prétexte ou un autre. Il a exigé la libération immédiate et inconditionnelle de tous les dirigeants étudiants arrêtés. Par une autre résolution, la réunion a félicité Sant Longowal pour avoir obtenu la libération de Jamail Singh Bhindranwale.

Rencontre Indira-Reagan



Le gouvernement indien que le Premier ministre Indira Gandhi et le président américain Ronald Reagan rencontreront à Cancun le 21 octobre. Mme Gandhi et Reagan lors de la réunion - leur premier - sont certains de discuter des moyens d'améliorer les relations entre les deux pays qui semblent avoir des divergences perspectives sur des questions internationales cruciales.

L'Inde a déjà fait connaître aux États-Unis son point de vue sur le concept de consensus stratégique de l'administration Reagan qui, selon elle, a rapproché le conflit des superpuissances de l'Inde. Les relations indo-américaines ont atteint un nouveau creux après la décision de l'administration Reagan de fournir des avions F-16 au Pakistan et du matériel militaire sophistiqué.

Geoff boycotté ?

Pour des raisons connues de lui-même, le gouvernement de Mme Gandhi hésite à annoncer sa décision sur le sort de l'équipe du MCC qui doit se rendre en Inde le mois dernier pour une tournée de six tests commençant le 6 novembre. Deux membres de l'équipe, Geoff Boycott et Geoff Cook, auraient des liens sportifs avec l'Afrique du Sud raciste. La question, qui a provoqué des divergences au sein du gouvernement, a été renvoyée au comité des affaires politiques du Cabinet pour décision.